Découvrir le livre émouvant Août 1914 : L'Artilleur Alexandre Richard témoigne

Exposition au Cimetière militaire de Marchovelette en Belgique

Cimetière militaire de Marchovelette
Cimetière militaire de Marchovelette

Dans le cadre d’une biennale d’Art Contemporain à Namur nommée In Champion, dont le thème de cette année est « Je me souviens » de Pérec, l’artiste Julie Le Toquin a travaillé à partir du Cimetière militaire du village de Champion, au Nord de Namur en Belgique. Ayant été marquée par le nombre conséquent de soldats inconnus, elle a écris un poème par soldat, qu’elle a recopié sur un mouchoir en tissu, sur lequel elle a ensuite brodé une fleur, une « pensée ». L’ensemble donne une série de 211 mouchoirs.
« J’ai été impressionnée par le cimetière militaire de la ville. Presque la moitié de ses tombes sont dédiées à des soldats inconnus. Etant française, j’avais comme image la flamme du soldat inconnu trônant sous l’Arc de triomphe à Paris, c’est-à-dire un seul combattant. Cette découverte du cimetière m’a fait prendre conscience de l’ampleur du phénomène des soldats inconnus. Ce lieu est devenu pour moi un symbole de la violence de la guerre, faisant écho par sa présence, à toutes celles des autres cimetières présents en nombre conséquent et partout dans le monde. J’ai souhaité rendre hommage à ces hommes dont les familles ne peuvent pas le faire en raison de leur anonymat. Je voulais que ces hommages soient personnalisés et uniques », explique Julie Le Toquin.
Julie Le Toquin exposera ses œuvres du 11 au 27 octobre 2019 en Belgique, dans le Cimetière militaire de Marchovelette (rue du Fernelmont – 5020 Namur – Belgique). Ce cimetière compte des centaines de tombes de soldats belges et français morts durant la Grande Guerre.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *